Un chocolat à la betterave, quelle drôle d’idée ! 

 Dans Actualité

 

La création culinaire est souvent due au hasard ou plutôt à des concours de circonstances. Et voilà comment naît un bonbon de chocolat fourré avec une ganache à la betterave…

Plante potagère de nos régions, cultivée pour sa racine, la betterave est riche en fibres, pauvre en calories et bourrée de vitamines A et K. Je ne vous ferai pas l’article de toutes ses vertus médicinales et pourtant jusqu’au XIXe siècle, on consommait ses feuilles car la racine était utilisée en médecine. Rouge, jaune, blanche ou tigrée, aujourd’hui on la mange crue ou cuite, en salade, en soupe ou en condiment. En dehors de la variété destinée spécifiquement à l’industrie sucrière, celles que nous consommons habituellement sont rarement déclinées en version sucrée.

C’est en mangeant l’une de mes salades composées favorites – betterave à l’orange et fenouil – que l’idée m’a traversé l’esprit. Car pour une fois elle était très douce et sans ce petit goût terreux si caractéristique.

Betterave, orange. Orange, chocolat. Et pourquoi pas betterave, orange, chocolat ?!

L’idée est d’en faire un bonbon plutôt gros pour bien sentir la texture fibreuse, liée à l’onctuosité de la ganache au chocolat. Premier essai, transformé : les clients sont agréablement surpris. Et moi la première, car tous ont voulu goûter sans  appréhension aucune. Un moment de partage intéressant. Quand il s’agit d’exprimer ce que l’on ressent, les clients gourmands sont plutôt loquaces.

Certains m’ont même suggéré d’aller plus loin dans l’audace et de l’associer avec des saveurs plus fortes. Alors promis, l’hiver prochain, je retravaille la recette.

Et vous, seriez-vous prêt pour un bonbon au chocolat, betterave et raifort ?

diamant-noir

0

Commencer à écrire puis appuyer sur entrée pour chercher